Étude Impact

Réduction du nombre de produits phytosanitaires : la fin programmée des fruits et légumes en France

La France et l’Europe se sont engagées dans une réduction drastique des pesticides. Les maladies et les parasites qui attaquent les cultures n’ont pas pour autant disparu ! Certaines productions se trouvent même déjà sans molécule pour lutter contre les agressions. Cette situation s’avère catastrophique à l’heure où le réchauffement climatique est propice au développement des maladies fongiques (mildiou, tavelure…). Pour pallier le manque de molécules, il est parfois question dans les débats de « solutions alternatives ».
De quoi s’agit-il précisément ?

C’est dans cette optique que le Collectif Sauvons les Fruits et légumes a réalisé une étude d’impact. Les conséquences de la réduction des molécules pour les cultures maraîchères et arboricoles françaises y sont recensées.

Une approche culture par culture

Les études réalisées à ce jour correspondent à une approche juridique qui privilégie « l’entrée » par matière active. Cette « entrée » est adoptée par l’Union Européenne et par le gouvernement français notamment pour la mise en œuvre des mesures nationales de réduction des produits phytosanitaires (PRIPP, Ecophyto). À l’inverse, le Collectif Sauvons les Fruits et légumes a choisi de privilégier l’approche culture par culture et de recenser pour chacune les enjeux de protections phytosanitaires stratégiques ou essentielles, susceptibles de remettre en cause la production française. Cette approche qui part de la production est, pour le Collectif, la seule méthode qui permettra de réduire dans la durée l’utilisation des phytosanitaires d’une manière réaliste sur le plan technique et économique. C’est par cette entrée que doivent être évalués les projets de solutions alternatives complémentaires.

Méthodologie pour chaque culture
  • Description de l’enjeu de production
  • Solutions phytosanitaires
  • Solutions alternatives
  • Enjeux économiques et impacts pour les producteurs
  • Pour une même culture, plusieurs enjeux de protection peuvent être présentés.
Définitions
  • Usage vide : aucune solution pour une maladie ou un ravageur sur une culture.
  • Usage mal pourvu : solution limitée à une molécule pour une maladie ou un ravageur sur une culture.
Comment pouvez-vous participer ?

Vous pouvez proposer des modifications de textes, des ajouts et nous transmettre vos avis et suggestions. Vous pouvez aussi nous transmettre les difficultés que vous rencontrez pour d’autres productions. Les messages sont modérés et sont validés avant leurs mises en ligne définitive.

Liste des productions étudiées