Qui sommes-nous ?

Le Collectif rassemble des maraîchers et des arboriculteurs de terrain.

Son objectif : préserver une production de fruits et légumes de qualité dans notre pays.

Le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France rassemble des producteurs travaillant en agriculture biologique et raisonnée. Membres de toutes les filières et de toutes les associations professionnelles, ils sont confrontés à un même problème majeur : protéger leur récolte de manière efficace et dans le respect de l’environnement. En 2007, ils ont décidé de réunir leurs efforts pour sensibiliser l’opinion et les pouvoirs publics à cette menace qui pèse sur la production hexagonale et aux moyens d’y remédier. Le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France ne se substitue pas plus qu’il ne concurrence les organisations professionnelles ; il n’a que pour but de les compléter avec le souci, partagé par tous, de l’efficacité.

Les principales propositions du Collectif « Sauvons les Fruits et Légumes de France » pour le prochain mandat présidentiel 2017-2022 :

  • La prise en compte de la spécificité des fruits et légumes en matière de protection des récoltes : faibles surfaces et contraintes techniques particulières. Il faut en particulier résoudre au plus vite la question des « usages non pourvus ». Le soutien de l’innovation par l’Etat permettrait le développement de la recherche pour une protection des plantes adaptée à la production de fruits et légumes. La profession est engagée dans le programme Ecophyto ; de nombreux producteurs participent aux réseaux des fermes Dephy. Ces programmes montrent des axes d’amélioration mais en aucun cas confirment l’approche mécaniste et systématique d’une réduction arbitraire de produits phytosanitaires. Bien au contraire les premiers résultats montrent que les producteurs doivent disposer d’une palette d’outils de gestion des risques.
  • L’accélération en France de l’application de la procédure de l’Union Européenne de reconnaissance mutuelle pour l’utilisation de produits phytosanitaires. Quand un usage est autorisé dans un pays européen, la France doit pouvoir lever les obstacles à celui-ci sur le territoire national le plus rapidement possible.
  • Une réglementation plus équilibrée à partir d’une analyse bénéfices/risques complète, rejetant toute influence bureaucratique ou médiatique et s’appuyant sur des données scientifiques fermes. Dans le contexte de la définition juridique des perturbateurs endocriniens par l’UE, le Collectif Sauvons les fruits et légumes veille en particulier à une approche scientifique basée sur cette analyse bénéfices/risques.
  • Le développement de produits de protection des plantes et des techniques alternatives qui répondent aux dernières exigences de santé publique et d’environnement

Pesticides : osons le débat

Aux questions que l’on peut se poser sur les pesticides, nous vous proposons des pistes de réponse. N’hésitez surtout pas à nous faire part de vos remarques en nous envoyant un mail à l’adresse suivante : contact@sauvonslesfruitsetlegumes.fr

Les commentaires sont fermés.