Production intégrée et raisonnée

Production fruitière intégrée, production raisonnée,  les producteurs font corps avec la nature

Dès les années 70, l’utilisation des produits phytosanitaires a été intégrée dans une réflexion globale sur la protection des vergers et des cultures. Cette démarche conduite par l’INRA a permis de définir un concept : la lutte intégrée. L’Union Européenne l’a parfaitement défini comme « l’application rationnelle d’une combinaison de mesures biologiques, biotechnologiques, chimiques, physiques, culturales ou intéressant la sélection des végétaux dans laquelle l’emploi de produits chimiques phytopharmaceutiques est limité au strict nécessaire pour maintenir la présence des organismes nuisibles en dessous de seuil à partir duquel apparaissent des dommages ou une perte économiquement inacceptables »[1].

Ce concept s’est développé avec l’appui des organismes techniques et des producteurs. Il est la base de nombreuses démarches de qualité. La Production Fruitière Intégrée concerne ainsi 60 % de la production nationale de pommes.

Ces chartes et programmes visent à maximiser l’ensemble des facteurs de production afin de contenir l’impact des ravageurs.

[1] http://www.lafranceagricole.fr/article/une-question-de-definition-1,0,70037306.html

Les commentaires sont fermés.