Une biodiversité défigurée

biodiversityLes vergers et les exploitations horticoles permettent d’offrir une diversité de cultures indispensable à la préservation de la biodiversité mais aussi au tourisme et à la valorisation du territoire français à l’étranger. Ils permettent ainsi d’éviter le phénomène des monocultures.

Les producteurs de fruits et légumes français entretiennent le paysage. La fin de ces productions entraînerait le transfert de ces exploitations (230.000 ha pour les légumes et 194.000 ha pour les fruits) vers d’autres productions aggravant ainsi le risque d’uniformisation des cultures dans les régions de France. Ce qui signifierait un déséquilibre dans l’aménagement rural, une perte de biodiversité et la création d’un véritable désert végétal.

Sources :

  • FNPF (Fédération Nationale des Producteurs de Fruits)
  • FNPL (Fédération nationale des producteurs de légumes)
  • Interfel.
  • P.N.N.S. Programme National Nutrition Santé

Les commentaires sont fermés.