Audition de Roger Genet par la commission développement durable de l’Assemblée nationale

Le 12 février 2020, Roger Genet, directeur général de l’Agence nationale de sécurité sanitaire de l’alimentation, de l’environnement et du travail (ANSES) était auditionné par la commission développement durable de l’Assemblée nationale. Voici ce que nous avons retenu en vidéo :

Il n’y a pas d’opposition entre des bons scientifiques et les mauvais experts, ce sont les mêmes personnes.
Ce qui fait la différence entre un avis scientifique fondé sur une publication et un avis d’expertise de nos agences sanitaires, c’est le côté pluridisciplinaire, transversal ; c’est une évaluation qui est faite de l’ensemble de la littérature scientifique de façon contradictoire et qui prend en compte de tout ce qui existe au niveau international.
Sur les SDHI, il y a « un emballement médiatique et des pressions très fortes qui sont exercées à l’encontre de l’agence pour justifier une attente sociétale qui est de plus en forte sur l’interdiction totale des pesticides. »
« Le risque n’est pas le danger. On évalue le danger ; on évalue l’exposition; et la combinaison des deux fait le risque ».
Quand le député Bertrand Pancher résume parfaitement la situation actuelle : « on crée finalement de la bêtise collective alors qu’il faudrait créer de intelligence collective »
Des liens d’intérêts avec l’industrie? Face à l’exposé diffamatoire d’un amendement de la France Insoumise , Roger Genet répond fermement : « je le réfute catégoriquement »
Roger Genet fait de nouveau part des pressions exercées sur l’Anses : « des campagne de mail  » envoyées à une vingtaine de personnes de l’agence leur demandant d’écouter la science alors que la mission de l’agence est justement d’évaluer la science!

Laisser un commentaire