Hausse de l’usage des pesticides, vraiment ?

Le 8 janvier 2020 – Alors que le gouvernement vient de publier les chiffres des volumes de vente des produits phytopharmaceutiques pour 2018, le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France appelle à la plus grande prudence face aux interprétations caricaturales de ces données.

Certaines associations environnementalistes ont communiqué sans vergogne ce matin sur une augmentation massive des ventes de pesticides en France en 2018. Sans même reprendre les éléments d’explication donnés par le gouvernement dans sa communication : « Cette évolution paraît liée à une anticipation des achats en fin d’année 2018, en prévision de l’augmentation de la redevance pour pollution diffuse qui taxe les substances les plus préoccupantes au 1er janvier 2019[1] ». Il s’agit bien d’achat et non d’utilisation. Il y a là une première confusion.

Le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France constate que les ventes de cuivre et de soufre, produits bio utilisables en agriculture conventionnelle comme en AB, augmentent encore malgré leurs impacts sur l’environnement, faute d’alternatives efficaces.

Le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France précise également que ce ne sont pas des incantations qui feront baisser l’usage des pesticides en France. La recherche d’alternatives doit être réelle et doit fournir aux producteurs des solutions économiquement viables.

Enfin, le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France rappelle que tous les producteurs de fruits et légumes sont des professionnels qui savent jour après jour maîtriser l’exposition aux produits phytosanitaires pour un risque zéro pour les consommateurs finaux !


[1] https://agriculture.gouv.fr/ecophyto-et-sortie-du-glyphosate-le-gouvernement-renforce-la-transparence-et-mobilise-lexpertise

Laisser un commentaire