Carottes : un bassin entier de production menacé

Communiqué de presse

 

Carottes : un bassin entier de production menacé

Paris, le 5 mars 2019 Depuis l’année dernière, les producteurs de carottes de Créances (Manche) alertent le gouvernement. Faute d’alternative crédible à l’utilisation du dichloropropène, la production de cette carotte AOP est menacée de disparition à court terme. Certains maraîchers ont même décidé de cesser leur activité ces prochains mois. Une situation ubuesque que dénonce le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France d’autant plus qu’elle touche une production locale à forte valeur ajoutée.

Les célèbres carottes de Créances, classées AOP et Label Rouge, ont la particularité d’être cultivées dans le sable qui leur donne un goût singulier et une texture très particulière. Pour combien de temps encore ?

Confrontés à un ravageur bien connu, le nématode à kyste de la carotte, spécifique aux terres de sables blancs du littoral occidental de la Manche, les producteurs utilisaient jusqu’en 2009, le dichloropropène, seule substance phytosanitaire efficace. Classé potentiellement cancérigène en 2009, ce produit faisait jusqu’à maintenant l’objet de l’octroi de dérogations annuelles par les pouvoirs publics. Une situation sans risque pour les producteurs qui, en professionnels, se protègent efficacement, tout comme pour les consommateurs puisqu’aucun résidu n’était observé sur les productions concernées.

C’est en 2018 que le gouvernement français décide de ne plus accorder cette dérogation. Conséquence immédiate : les surfaces traitées avec des solutions dites « alternatives » produisent 15 t/ha de carottes non commercialisables contre 60 à 70 t/ha de carottes saines en situation normale. Dés 2018, les surfaces cultivées en carottes ont ainsi chuté de 40 % dans le département de la Manche.

Un millier d’emplois menacés

En 2019, pour la première fois, certaines familles exploitant la carotte de Créances depuis plusieurs générations ont décidé de cesser leur activité. A court terme, ce sont des dizaines d’exploitations qui sont menacées de disparition ainsi qu’un millier d’emplois.

Pour le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France, cette situation est l’exemple type de décisions totalement déconnectées du terrain. Une filière maraîchère AOP risque d’être totalement anéantie en quelques années faute d’un minimum de réalisme. Les indemnisations n’y feront rien. C’est un pan de l’excellence française et de la diversité de notre production qui tombe. Excellence qui laisse place à des produits importés traités au dichloropropène… Une situation absurde !

La carotte de Créances est l’illustration parfaite de l’évolution de la production de fruits et légumes en France : disparition de productions de niches, baisses des surfaces cultivées et importations massives de produits aux profils sanitaires bien moins favorables. Tout cela au détriment de notre économie rurale et de la santé des consommateurs !

Laisser un commentaire