Maladies professionnelles des agriculteurs : les vrais chiffres

Communiqué de presse

 

Maladies professionnelles des agriculteurs : les vrais chiffres

  • 9 maladies professionnelles sur 10 sont liées aux troubles musculo-squelettiques
  • 20,5 % des accidents recensés sont dus aux animaux. 18,8 % aux machines et matériels.
  • Les maladies liées aux produits chimiques représentent 1,7% du total des maladies professionnelles.

 

A quand un intérêt de nos parlementaires pour les principales causes de maladies professionnelles dans le secteur agricole ?

Paris, le 16 novembre 2017 – Le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes dénonce depuis plusieurs années la surenchère médiatique autour de l’évaluation des maladies professionnelles dues aux pesticides dans le secteur agricole. Contrairement à de nombreuses communications fantaisistes et anxiogènes, il n’y a pas une hécatombe dans les campagnes à cause des pesticides. Il n’en reste pas moins que des progrès sont encore possibles pour réduire l’exposition des professionnels.

Lors d’une audition devant la Mission d’information commune sur l’utilisation des produits phytopharmaceutiques, Patrice Heurtaut, Directeur de la santé-sécurité au travail de la Mutuelle Sociale Agricole a déclaré hier[1] : « Deux pour cent des maladies professionnelles déclarées au titre du régime agricole sont liées aux produits phytosanitaires ». Information aussitôt mise en exergue par les média qui ont considéré ce chiffre comme une information « arrachée » à l’intervenant.

Le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes précise que cette information n’a rien d’inédite. Dans son baromètre santé 2017 (données nationales 2013), il écrivait déjà : « La maladie de Parkinson provoquée par des pesticides représente 1,7% du total des maladies professionnelles »[2], donnée elle-même issue d’un document disponible sur le site internet de la Mutualité Sociale Agricole[3]. Ces chiffres sont parfaitement connus depuis la Mission d’information parlementaire similaire conduite au Sénat en 2012.[4] .

Les troubles musculo-squelettiques : neuf cas de maladies professionnelles sur dix.
En mai 2015, le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France a publié une monographie intitulée « Cancers, pesticides, maladies professionnelles Parlons-en… vraiment ! ». Début 2017, le Collectif Sauvons les Fruits et Légumes de France a actualisé les données collectées à partir des mêmes sources et les a synthétisées sous la forme d’un baromètre.

Plusieurs chiffres clés en ressortent :
–    Les troubles musculo-squelettiques représentent neuf cas de maladies professionnelles sur dix. Les parties du corps les plus fréquemment touchées chez les agriculteurs sont les membres supérieurs (mains, épaules, coudes, poignets) et le dos.
–    Les accidents du travail chez les producteurs sont pour l’essentiel liés aux activités avec les animaux et le matériel agricole. En effet, 20,5 % des accidents recensés sont dus aux animaux et 18,8 % aux machines et matériels utilisés, très loin devant les produits chimiques et de traitement, l’électricité et les éléments atmosphériques (poussières, fumées, etc.). Cet ensemble de risques représentant 3,3 % des accidents du travail des exploitants agricoles.

Pour le Collectif Sauvons les Fruits et légumes de France, focaliser encore une fois l’attention du parlement sur les pesticides constitue une communication démagogique pour masquer les vrais enjeux auxquels ils sont confrontés quotidiennement : perte de compétitivité de leurs exploitations, déconsidération de leur profession, problèmes de santé récurrent dus à des conditions de travail particulièrement difficiles.

[1]http://www.sudouest.fr/2017/11/15/les-pesticides-responsables-d-au-moins-2-des-maladies-des-agriculteurs-3950158-4720.php
[2]http://www.sauvonslesfruitsetlegumes.fr/wp-content/uploads/2015/01/BarometresanteCSFL2016.pdf
[3]http://www.msa.fr/lfr/documents/98830/11180475/Statistiques+des+risques+professionnels+des+NSA+et+des+chefs+d%E2%80%99exploitation+agricole+Donn%C3%A9es+nationales+2013.pdf
[4] http://www.senat.fr/presse/cp20171106.html

 

Ce contenu a été publié dans Actualité. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire